international catalogue

Amérique du Nord catalogue

l’influence d’un climat intérieur positif dans les bureaux

En moyenne, nous travaillons tous 8 heures par jour. Par conséquent, l’impact sur nos vies d’un environnement de bureau est nettement plus important que ce que l’on pourrait penser à première vue. Un bon environnement de travail peut fortement influencer la productivité et contribuer à une meilleure qualité de vie en général. Un bon climat intérieur peut se traduire par une hausse du niveau de productivité des employés jusqu’à 15 %.

syndrome du bâtiment malsain

Le syndrome du bâtiment malsain (SBM) est un phénomène de plus en plus problématique dans les bureaux. Il est la conséquence de différents aspects environnementaux qui ne sont pas correctement gérés au sein des bureaux et qui peuvent se traduire par des effets collatéraux auprès d’un nombre important de personnes. Les symptômes sont multiples : maux de tête, irritation des yeux, voire vomissements et nausées. Il est donc crucial d’en tenir compte lorsque vous gérez votre climat intérieur au bureau.

température

Outre la conception et les fonctionnalités, le choix d’un bureau doit impérativement prendre en compte d’autres éléments susceptibles d’affecter les employés. La température fait partie des facteurs environnementaux susceptibles d’avoir un impact notable.

Un bureau où les températures sont mal contrôlées a un effet néfaste sur les employés. Plusieurs études ont mis en évidence qu’un climat trop chaud (> 25 °C) ou trop froid (< 20 °C) peut diminuer la productivité de 2 % par degré. En outre, des problèmes physiques peuvent également survenir, tels que des maux de tête, des nausées ou des affections O.R.L. La température optimale est de 21 à 22 °C.

Par ailleurs, vous devez veiller à utiliser des systèmes de contrôle de la température ambiante qui fonctionnent en douceur, sans brassage d’air ni bruit. Il existe également des solutions efficaces sur le plan énergétique et compatibles avec des pompes à chaleur et des installations de géothermie, qu’il est également possible d’intégrer dans un plafond. Opter pour cette solution est sans impact sur l’esthétique environnementale. Le plafond rafraîchissant est un exemple à la fois écologique et peu coûteux pour contrôler la température sans recourir aux énergies fossiles ni compromettre l’esthétique.

_MG_3431-2 (1)

lumière

Outre la température, la lumière a une influence capitale. Elle contrôle notre horloge biologique et divers processus internes. Ainsi, en cas de mauvais éclairage, les personnes perdent beaucoup d’énergie pour tenter de mieux voir. Différents symptômes associés à ce problème peuvent affecter votre activité, comme des problèmes de concentration ou des douleurs à la nuque et aux épaules.

Pour éviter de tels problèmes, pensez à opter pour un bureau où la lumière naturelle est maximale et renforcée par un système d’éclairage de qualité. Une attention particulière est également requise en ce qui concerne l’utilisation de la lumière artificielle. Si la fréquence lumineuse trop basse, nos yeux doivent s’adapter en permanence, ce qui peut les irriter.

air

Dans un environnement de bureau, l’homme représente le facteur de pollution le plus important, avec les équipements électriques. Par conséquent, la concentration de gaz et de substances comme le CO2 peut être supérieure sur le lieu de travail. Et ce, sans même que nous nous en rendions compte. Par conséquent, il est important de s’assurer que l’air circule suffisamment dans toutes les pièces. Cela évacue l’air contaminé et contribue à éliminer les bactéries présentes dans les pièces, par exemple. Les risques de maux de tête, de réactions allergiques, d’étourdissements et de maladies dans les environnements de travail s’en trouvent considérablement amoindris.

Assurez-vous de choisir un système de ventilation des bureaux qui, outre le filtrage de l’air, fournit une alimentation en air frais. Cela garantira non seulement que les particules de poussière seront retenues, mais aussi que les gaz n’entraîneront pas d’effets néfastes. Outre la ventilation naturelle, en ouvrant les fenêtres par exemple, il est conseillé de choisir un système supplémentaire. En effet, ouvrir la fenêtre n’est pas toujours la meilleure solution pendant les mois froids d’hiver.

 

téléchargez notre nouveau catalogue

Back to blog overview